Site d'annonces tout terrain
Guide Pratique : ACHAT

Achat d'un Etang

On ne compte pas moins de 251 289 étangs sur le territoire national d’une moyenne de 1 ha.
Evidemment, tous ne sont pas à la vente ni privés. De nombreuses collectivités possèdent des étangs à vocation touristique ou non.

Un étang, plan d’eau d’origine naturelle ou artificielle est caractérisé par sa faible profondeur. Le fait qu’il soit en eau libre ou en eau close demandera un entretien différent qui devra attirer l’attention du propriétaire privé. En effet, un étang en eau close est un réservoir dans lequel le poisson ne peut circuler librement, il y a un obstacle au passage naturel du poisson. Il faudra donc que la composition de son eau reste le plus stable possible pour qu’aucune variation ne vienne perturber la faune et la flore de l’espace.

A l’inverse, acheter un étang qui se trouvera en eau libre, demandera au propriétaire de respecter notamment la loi pêche. Du fait qu’il communique avec les cours d’eau, les canaux et les ruisseaux, le poisson peut circuler librement. Le propriétaire, éventuel amateur de pêche, devra donc adhérer à une association agréée de Pêche, de Pisciculture et de Protection des Milieux Aquatiques, avoir une carte de pêche, respecter les quantités pêchées ainsi que respecter les horaires et dates d’ouverture. Toutefois l’achat d’un étang fait de son acquéreur le propriétaire du poisson. Il faut savoir que la réglementation est très encadrée, aussi, il est préférable de se rapprocher des services de l’eau : ONEMA.

La plupart des étangs résultent d’aménagements humains, les étendues d’eau totalement naturelles sont rares. Acheter un étang engendrera forcément des frais d’entretien plus ou moins importants. Mais la vidange et le nettoyage sont des impératifs si l’on ne veut pas voir se développer rapidement algues et autres parasites de surface. D’autant plus que ce sont des lieux propices à l’activité de pisciculture. L’achat d’un étang en vue d’y développer une production de poissons d’eau douce est fréquent.

 

À savoir

Depuis le XIXème siècle, l’étang a perdu son rôle de réserve d’énergie. Désormais, la pêche, la chasse au gibier d’eau, les sports nautiques et le canotage ont remplacé les roues à eau. Acheter un étang participe alors à une envie de nature, de calme et de sérénité. La passion de la pêche reste un moteur dans ce placement « refuge » qui se revend très facilement.