Site d'annonces tout terrain
Guide Pratique : ACHAT

Achat de Vignobles

Est-il encore possible d’acheter un vignoble aujourd’hui sans être doté d’une grande fortune ?

Il est important de faire la différence entre deux types d’investissement : l’achat d’un vignoble et l’achat de vignes.

Investir dans un vignoble demandera certainement plus de fonds que pour acquérir quelques hectares de vignes.

Acheter un vignoble c’est en quelque sorte investir dans une PME. Il y la terre bien évidemment, (de qualité diverse suivant le terroir), mais aussi le foncier, c'est-à-dire la bâti, le matériel permettant la vinification et la mise en bouteille du vin puis également l’espace de vente dédié au produit fini. Se lancer dans l’aventure du vin c’est maîtriser un certain nombre de secteurs d’activité : viticulture, vinification, œnologie, export, management des ressources humaines, marketing, distribution et vente sur place.

Autant de savoir faire avec lesquels il faudra composer pour faire de son exploitation une entreprise rentable. Le grand nombre de domaines à la vente actuellement suscite une certaine curiosité de la part de potentiels investisseurs mais il faut garder en tête que l’achat d’un vignoble est un projet qui s’inscrit dans le long terme et qui demande réflexion.

On peut encore acheter un vignoble en France d’autant plus que le marché du vin y est de plus en plus qualitatif. L’acheteur potentiel regardera le terroir, la situation de la parcelle de vigne, l’appellation d’origine ou bien encore la possibilité de vendre sur place. Et même si un grand nombre d’Européens et désormais les russes et les asiatiques, se lancent dans l’achat d’un vignoble en France, il s’avère que les français représentent encore 60% des acheteurs.
Les motivations sont variées : retour à la terre, amour du vin ou envie d’une nouvelle activité. De nombreux cadres se lancent dans l’aventure. Toutefois, acheter un vignoble reste un investissement important qui n’est pas accessible à toutes les bourses.

L’achat de vignes par les propriétaires existants qui souhaitent s’agrandir pour y installer un enfant, se pratique beaucoup grâce au bouche à oreille. Les tarifs à l’hectare restent très différents selon les vignobles ou les appellations mais il devient difficile pour un viticulteur accroître son territoire si il n’est pas doté de solides capitaux.

Il s’avère désormais que l’achat de vignes touche un public très hétérogène. Il faut dire que les prix sont très différents selon les vignobles ou les appellations. Enfin, il est possible de n’acquérir que 1, 2, 3 ou 4 hectares de vigne et de les louer par la suite à un vigneron qui les exploitera. Un investissement qui peut être léger et qui prend de la valeur avec le temps.

À savoir

Avec ses 80 000 hectares de vignes, la France reste un territoire recherché en foncier viticole