Site d'annonces tout terrain
Guide Pratique : Vente de Verger

Verger à Vendre

Qui n’a pas rêvé de posséder ses propres arbres fruitiers et de jouir de leur production ? Pour ce faire, regardons de plus près les modalités de vente d’un verger : le prix de vente d’un verger dépend d’un certain nombre de critères et notamment de la superficie du terrain.

Plus la parcelle sera étendue, plus le prix du bien sera élevé. Encore faut-il que le nombre d’arbres plantés soit important, que ces mêmes arbres n’aient pas de maladie et que leur productivité fruitière soit bonne et la région clémente. Autant d’atouts qui permettront de vendre un verger plus facilement.

Pour vendre un verger, plusieurs possibilités s’offrent au propriétaire. Il pourra en effet s’adresser à une agence spécialisée ou non, poser une annonce dans la presse locale ou sur internet ou bien encore informer le notaire de la localité. Notre site Internet reste le meilleur moyen de véhiculer votre information.

S’adresser à notre Service Expertise forestière pour la vente de votre verger, est une solution qui permet d’avoir des informations en phase avec le marché.
Il arrive que le verger face partie de la vente d’une maison ou d’une propriété, dans ce cas l’achat concerne un lot.
Mais on peut également vouloir acheter indépendamment un verger souvent plus grand que ceux attenants à une maison. Dans ce cas, le verger sera considéré comme un terrain agricole et sera éventuellement soumis au droit de préemption de la SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural), au bénéfice d’un sylviculteur ou bien d’un agriculteur.

Il est conseillé à tout propriétaire souhaitant vendre un verger de bien valoriser son bien. Mettre en avant qu’un verger à la vente est bien situé : protégé des vents, au sol riche et ensoleillé, que les arbres fruitiers qu’il abrite sont adaptés à la région, que l’irrigation est aisée ou que les arbres sont sains, sont autant de facteurs qui seront des atouts pour la vente.

 

À savoir

Un argument de taille pour les futurs acquéreurs de vergers : depuis le 1er janvier 2012, les vergers, au même titre que les vignobles et les cultures fruitières d’arbres et d’arbustes, sont exonérés de taxes foncières. Il faut toutefois que les communes aient pris une délibération dans ce sens. Le dispositif est valable maximum 8 ans.